Vidéos

L’imagerie Mentale pour (re)muscler le cerveau et le corps

À l’aide de différentes méthodes d’enregistrement de l’activité du système nerveux et de données comportementales, Aymeric travaille ainsi sur l’effet de l’imagerie motrice sur la performance et la réhabilitation. L’objectif est de déterminer les mécanismes sous-jacents à l’activité d’imagerie, ainsi que les règles et conditions de pratique permettant d’en assurer son efficacité dans le développement et le recouvrement des fonctions motrices.

Dépasser ses peurs, c’est oser être soi même

Dépasser ses peurs, c’est oser être soi même. Être moi même, c’est ce que j’ai essayé de faire toute ma vie. Les 3 clés m’ayant le plus aidé ? La pensée magique, celle qui me porte ; je pose mon intention. La pensée motivante, celle qui me tire ; j’irai jusqu’au bout ! Enfin, l’instant présent : c’est ici et maintenant que je commence à vivre mon rêve ! Quelle que soit la difficulté, elle peut tous nous tétaniser. Quelle que soit notre force, le mur peut nous faire peur. Paul-Henri de Le Rue, médaillé olympique de Snowboardcross par le biais de sa carrière de sportif de haut niveau nous fait vivre avec passion, simplicité et humour, ses expériences qui auraient pu le bloquer mais qu’il a su dépasser. Il décortique avec pédagogie et joie de vivre le chemin complexe des émotions qu’il faut savoir gérer pour aller au succès.

Comment se libérer de ses propres pensée

Ilios nous invite à redécouvrir nos pensées, et surtout le rapport qu’on y entretient. Et si les accepter et s’en libérer était la clé pour vivre pleinement l’instant présent? Docteur en psychologie et Maitre de conférences à l’Université Libre de Bruxelles, Ilios Kotsou est aussi chercheur associé au sein de la chaire Mindfulness, bien-être au travail et paix économique de Grenoble Ecole de Management. Membre du Mind & Life Europe, il a cofondé l’association Emergences qui œuvre pour une société plus solidaire et consciente et finance des projets humanitaires. Passionné par tout ce qui touche l’humain et à son épanouissement, il a été actif pendant plus de quinze ans dans le domaine de la gestion des conflits et des émotions tant en Europe qu’en Asie et en Afrique (notamment pour Médecins Sans Frontières, des athlètes de haut niveau et des médiateurs scolaires).

Qu’est-ce qui nous rend meilleurs?

Conversation d’exception entre François Hisquin, curateur d’USI et Arsène Wenger, légende du sport. À capacités ou qualités intellectuelles et physiques égales, comment peut-on aider un individu à se sublimer ? Quels leviers utiliser pour motiver le champion qui sommeille en chacun de nous ? Comment se forger un mental de battant ? Coach sportif connu dans le monde entier, entraîneur pendant plus de 2 décennies d’Arsenal et grande figure du football international, Arsène Wenger nous dévoile les analyses et les convictions qui ont mené son équipe au sommet et nous explique ce “je ne sais quoi” qui pousse chaque individu à dépasser ses limites et à se mettre au service d’un collectif.

La science du sport

Descendre sous les 10 secondes au 100 mètres. Franchir une barre à plus de 6 mètres de haut avec une perche. Jouer un match de basket en NBA. Gagner une médaille olympique ou le Tour de France. Les performances des plus grands athlètes nous fascinent. Leurs exploits sont exceptionnels. Nous ne sommes pas égaux devant le sport, encore moins face à la performance. Mais qu’est-ce qui différencie un athlète de haut niveau d’un coureur lambda, est-ce juste une question d’entraînement ? Ce documentaire propose de partir à la recherche des facteurs déterminants de la performance et leurs origines, sur la trace de ce qui fait l’essence d’un champion. Sportifs de haut niveau, entraîneurs, et scientifiques en France et à l’étranger, en laboratoire ou dans les stades, sur les pistes ou sur le ring apporteront leur expertise lors d’interviews et nous permettront de suivre leurs travaux de recherche.

SAMIR AIT SAÏD – UN MENTAL HORS DU COMMUN

le samedi 12 Octobre 2019, grâce à sa médaille de bronze au concours des anneaux, le Français s’est qualifié pour les Jeux Olympiques 2020 à Tokyo. Cette information pourrait ressembler à un bon résultat pour la gymnastique Française et pourtant derrière cette performance, il y a une histoire qui va bien au-delà de l’effort physique. 3 ans après sa terrible blessure lors du concours du saut de cheval aux JO de Rio et des images qui ont fait le tour du monde, Samir Aït Saïd revient une nouvelle fois au plus haut niveau.

Il se fera opérer sur place et déclarera : « je reviendrai à Tokyo pour décrocher l’or ». 2 jours à peine après son accident, il sera débout pour aller encourager ses coéquipiers de l’équipe de France. Par ses actes Samir Ait Saïd fait preuve d’un courage et d’un mental hors du commun. On retiendra pour l’anecdote, que les ambulanciers avaient fait tomber son brancard durant son transfert à l’hôpital.

LA GYMNASTIQUE, L’OMBRE AVANT LA LUMIÈRE

Le pôle France d’Antibes sera mis à l’honneur dans un film documentaire exclusif.

Ils s’entraînent des heures et des heures quotidiennement. Leurs mains souffrent et saignent même, parfois. Leur corps et leurs organismes sont mis à rude épreuve mais ils ont tous une même passion : la gymnastique. Derrière ce qu’on peut voir en compétition se cachent des heures d’entraînement, des doutes, des déceptions, des souffrances mais aussi des joies, du dépassement de soi, de la satisfaction, des moments de vie et de partage. Des heures d’entraînement effectuées dans l’ombre avant d’entrer dans la lumière…